Cher client, chère cliente,

Vous avez sans aucun doute appris par le biais des médias que nous
pouvons nous attendre cet automne et cet hiver à des interruptions de
l’alimentation électrique. Ces coupures de courant auront-elles des
conséquences sur votre système d’alarme ? Devez-vous prendre des
mesures préventives ? Voici quelques explications :

« Systèmes anti-intrusion »

Un système de détection “intrusion” est toujours équipé de 2 alimentations de
secours (pour la centrale et l’alarme extérieure) : les batteries garantissent le
fonctionnement de votre système en cas de panne de courant. Elles sont
vérifiées lors de l’entretien (annuel).
Il n’y a donc aucune raison de paniquer, votre système de sécurité reste
entièrement fonctionnel, à condition bien sûr que l’entretien annuel soit
effectué.
Une coupure de courant peut être signalée de différentes manières :
par un bip sonore provenant du boîtier de commande et/ou via la centrale de
surveillance ou le module vocal. Consultez votre manuel d’utilisation pour
suivre les étapes indiquées en cas de panne électrique.
Tenez également compte de la nature de votre ligne téléphonique, car c’est
elle qui permet de transférer vos signaux d’alarme à la centrale de
surveillance ou directement vers votre téléphone portable. Nous vous
conseillons de vous informer auprès de votre fournisseur et, si nécessaire, de
faire installer une alimentation de secours pour votre modem téléphonique.

« Systèmes de détection d’incendie »

Votre centrale de détection “ incendie ” est équipée de batteries de secours
qui permet un fonctionnement autonome du système . Elles sont vérifiées lors
de l’entretien (annuel). Un système correctement entretenu ne vous réservera
aucune mauvaise surprise.
Après quelques minutes, un message s’affichera sur l’écran de la centrale, et
éventuellement sur les tableaux répétiteurs, indiquant qu’il y a une panne de courant. En cas de coupure de courant, le système émettra un bip sonore.
Consultez votre manuel d’utilisation pour suivre les étapes indiquées.
Dans ce cas aussi, tenez compte de la nature de votre ligne téléphonique, car
c’est elle qui permet de transférer vos signaux d’alarme à la centrale de
surveillance ou directement vers votre téléphone portable. Nous vous
conseillons de vous informer auprès de votre fournisseur et, si nécessaire, de
faire installer une alimentation de secours pour votre modem téléphonique.
Voir aussi la rubrique « Transmission » en bas de ce texte.

« Centrale de surveillance »

En cas de panne de courant, votre système enverra une notification de panne
technique à la centrale de surveillance. S’il s’agit d’une coupure électrique à
grande échelle, la charge de travail d’une centrale de surveillance peut
augmenter de façon exponentielle, ce qui allonge le temps de réaction pour le
traitement des alarmes entrantes. En cas de conditions climatiques extrêmes
ou d’interruptions massives sur le réseau électrique, la centrale de
surveillance reçoit des centaines d’alarmes en peu de temps. Dans une telle
situation, la centrale de surveillance part du principe que votre système
assure un fonctionnement correct grâce aux alimentations de secours. Il est
dès lors possible que vous ne receviez que tardivement une notification de
perturbation d’alimentation de la part de votre centrale de surveillance.
Pensez aux appareils tels que les caméras et leur éclairage, les
réfrigérateurs, les congélateurs, les pompes immergées, le conditionnement
d’air dans les environnements informatiques, le chauffage, etc.
Les centrales de surveillances en elles-mêmes continuent de fonctionner.
Elles sont équipées de générateurs de secours pour l’alimentation électrique.

« Systèmes de vidéosurveillance »

Votre système de vidéosurveillance ne dispose pas d’une autonomie intégrée.
En cas de panne de courant, il n’y aura donc pas d’enregistrement. Cela vaut
également pour une unité d’enregistrement branchée sur une prise de courant
classique.
Le raccordement pour la gestion par le biais de votre réseau (IP) mérite
également votre attention : tout switch/routeur privé d’électricité interrompra
en effet la communication. S’il est indispensable que les caméras continuent
à fonctionner lors d’une coupure de courant, il existe des solutions. Vous
pouvez nous contacter pour de plus amples informations.

« Contrôle d’accès »

En termes de contrôle d’accès, chaque situation est différente. Nous vous
conseillons dès lors de nous contacter.

« Transmission »

Nous souhaitons attirer votre attention sur la grande différence qui existe
entre une ligne de communication de type analogique ( PSTN) et une ligne
fournie par un modem ou une centrale téléphonique :
Dans le premier cas, la ligne de communication fournit elle-même (si le poste
de distribution est également sous tension) la tension nécessaire (48 V) pour
alimenter la communication (et la sonnerie de votre téléphone).
Dans le second cas, le modem (ou la centrale téléphonique) est alimenté(e) à
partir du réseau (220 V) sur lequel il est branché, à savoir votre
domicile/entreprise.
La ligne téléphonique ne fonctionne donc pas si le modem (ou la centrale
téléphonique) installé(e) chez vous n’est pas sous tension (220 V). Cela peut
être dû à l’absence de tension électrique (220 V) sur le circuit auquel le
modem (ou la centrale téléphonique) est raccordé(e) et/ou à une coupure
d’électricité sur la totalité de votre installation et/ou à une défaillance de
l’alimentation de la rue provenant du fournisseur d’électricité.
Quels sont les conséquences sur votre système d’alarme ?
- Si votre modem (ou la centrale téléphonique) n’est pas alimenté(e)
en électricité (220 V), votre ligne de communication (téléphonique) ne
fonctionne pas ;
- En conséquence, la transmission de votre signal d’alarme via cet
appareil ne fonctionnera pas non plus en cas de coupure de courant si
vous avez fait installer votre modem (ou votre centrale téléphonique)
par votre fournisseur de télécommunication et/ou que vous l’avez placé
vous-même sans batterie de secours. Nous souhaitons insister sur le
fait que vous en portez l’entière responsabilité.

Quelles sont les solutions possibles ?

1. Optez auprès de votre fournisseur de télécommunications pour un modem
(ou une centrale téléphonique) (payant ou plus cher) doté(e) d’une batterie de
secours. Il ne s’agit pas de la meilleure solution car l’autonomie est
relativement limitée et que le bon fonctionnement de la batterie n’est pas
vérifié, contrairement au système d’alarme dont l’autonomie est d’au moins
24 heures.

2. Faites installer un UPS (appareil d’alimentation de secours) avec
surveillance du niveau de tension et notification immédiate d’une coupure
d’électricité via le système d’alarme (qui est donc aussi contrôlé chaque
année dans le cadre du contrat de service).

3. Faites installer un transmetteur GSM/GPRS (de secours) avec rétroaction
via la sortie d’alarme de la centrale. Dans ce cas, la transmission fonctionne
toujours, indépendamment de la présence de tension (220 V) et/ou d’une
ligne de communication fixe (à moins, évidemment, d’une défaillance de
l’antenne d’émission GSM/GPRS).